N° Vert 0 805 383 859 gratuit depuis poste fixe & mobile

Assouvissez votre plaisir coupable, là, tout de suite…

« Je dois […] », « Il faut […] ». Si ces deux locutions font bien trop partie de votre vocabulaire usuel, ces quelques lignes devraient retenir votre attention. On vous en dit un peu plus sur le retour à soi, l’importance de s’écouter plus souvent, et de ne pas vivre « enfermés » dans cette société dictatoriale. Le conditionnement dans lequel nous vivons nous empêche de nous réaliser pleinement : il est temps d’être heureux (et d’en profiter vraiment).

Trouver le bonheur… et commencer par le chercher chez soi

 Compter les moutons (de Panurge) aide à s’endormir

Le « système » dans lequel nous évoluons nous conditionne et dicte un peu plus chaque jour nos attitudes, nos paroles, nos actes… Par extension, le dit-système peut représenter plusieurs entités comme la politique, la famille, les médias, la finance et bien d’autres encore. Si nous suivons à la lettre les règles dictées par ce(s) système(s), le bonheur nous est promis : la sécurité matérielle, l’emploi stable, les plaisirs de la vie, ajoutez tout ce que vous voudrez à cette liste. Aujourd’hui, ce qui compte dans ce monde, c’est la Performance. Et malgré tous nos progrès et nos belles performances, nous subsistons malheureux, en proie au stress émotionnel, voire dépressifs.

Le réveil de votre conscience a sonné : DEBOUT !

La solution pour être heureux est-elle de combattre le système en place ? C’est une possibilité parmi tant d’autres, mais les obstacles seront nombreux. Il est également possible de se montrer conquérant, et de continuer à Performer (au travail ?), pour Amasser (de l’argent ?) et Sécuriser (sa vie ?). La 3ème possibilité consiste à subir sans rien dire, en attendant que l’orage passe et en se résignant. Fou est celui qui a des certitudes, mais une chose est certaine en ce bas monde : se conformer aux règles imposées ne rendra JAMAIS heureux. Loin de nous l’idée de donner dans la psychologie de comptoir, mais vous et vous seul(e) êtes responsable de votre bonheur. Et en confier les clés à une autre personne que vous-même peut s’avérer nuisible pour la santé.